Sauvetage Aquatique

  • Imprimer

SAUVETAGE AQUATIQUE

COMMISSION D'UTILISATION NATIONALE DE SAUVETAGE A L'EAU

CUNSE


Tweeny du Domaine de Jerrie Black – Championne de France de sauvetage en mer 2009
Ici avec son maître Lionel Metivier et Urphie du Pas de Mer, Vice Championne 2009, appartenant également à Lionel.


 

Le sauvetage à l'eau est une discipline uniquement sportive pratiquée dans le cadre de la Cynophilie sous réglementation de la SCC par l'intermédiaire de la commission qui en a la charge, la CUNSE.

"La Commission d'Utilisation Nationale de Sauvetage à l'Eau est maîtresse de la discipline.
Elle est seule habilitée à autoriser l'organisation des manifestations durant lesquelles se dérouleront les différentes épreuves du 1er Degré au Brevet de Sauvetage en Mer, du championnat et de la coupe.

Cette discipline est ouverte aux chiens de races retenues : Terre-Neuve, Landseer, Retrievers et Leonberg (depuis 1992), rejoints plus tard par le berger de Podhale puis, tout récemment, le Hovawart, tous les bouviers suisses et tous les chiens d'eau du 8 ème groupe. ..
Pour qu'une nouvelle race soit admise à la discipline, il faut que la CUNSE donne son accord sur demande du club de race, la décision définitive appartenant à la SCC sur proposition de la CUNSE.

Le concept de sauvetage à l'eau avec des chiens doit être compris comme le travail d'un couple indissociable "Maître/Chien", comme pour le travail de chiens d'avalanche ou de catastrophe.
Dans la mesure où cette discipline sportive met en évidence les capacités d'initiatives, intellectuelles et physiques du chien elle contribue à la sélection des races.

Les concours ne doivent pas être orientés vers une finalité opérationnelle.

Seuls les chiens inscrits au livre des origines de la SCC ou un pays membre de la FCI seront admis à se présenter aux épreuves de sauvetage à l'eau.

Ils devront être titulaires d'une licence délivrée par la CUNSE et d'un carnet de travail délivré par la SCC
ou un pays membre de la FCI

La discipline est basée sur les points suivants

  • l'instinct à l'eau du chien
  • un travail d'obéissance et d'assouplissement à terre
  • un travail d'endurance à la nage
  • l'exécution d'exercices divers et précis de sauvetage.

La progression dans la réalisation des différents exercices de sauvetage se fera en 5 phases : 1er, 2ème, et 3ème degré, le sélectif et le brevet mer
Un championnat de France et une coupe de France seront organisés chaque année.
IMPORTANT:
Nous insistons sur le fait qu'un entraînement à l'eau du chien, pratiqué très sérieusement, mais progressivement, est indispensable. Le chien se présentant aux épreuves doit posséder : Musculature, Souffle et Résistance.
Pour les épreuves de Brevet de Sauvetage en Mer, et en particulier pour l'exercice de natation, cet entraînement doit être fréquent et nécessite en général plusieurs mois de travail. ..."
(extraits des Réglements de la CUNSE)

 

Nos Leonbergs sont donc comptés parmi les races de sauvetage à l'eau officiellement depuis 1992. Cependant leur progression dans la discipline a été dès le départ rendue extrêmement difficile par manque de structures leur permettant de s'entraîner. A l'époque, et pendant de longues années, nous avons été quelques pionniers, dont je suis, à tenter en vain de trouver un club prêt à accueillir nos léos et nous offrir la possibilité de promouvoir notre race dans cette discipline où elle excelle. Je tiens d'ailleurs à rendre hommage à M Guilbert qui, en sa qualité de président du Club Français du Leonberg, m'a appuyée dans mes démarches dès que nous avons été informés de la reconnaissance du leonberg par la CUNTE ..

Les sections CFCTN étaient alors les seules à pratiquer cette discipline et leurs statuts ne leur permettait pas d'accueillir d'autres races que celles dépendant de ce club de race, Terre-Neuve et Landseer. Quelques leonbergs ont néanmoins réussi à passer à l'époque "à travers les mailles du filet" et les premiers léos ont fait leur apparition dans les concours dans les années 95/96.
Une longue période d'absence a suivi, non par manque de léos et maîtres volontaires, loin s'en faut, mais en raison de l'impossibilité totale d'obtenir une licence, les sections CFCTN appliquant leurs statuts et aucun club multi-races n'existant alors.

Les années 2000, avec un Berger de Podhale champion de France et l'émergence des labradors puis des Golden retrievers dans la discipline, ont probablement impulsé la création de quelques clubs multi-races. Nos leonbergs ont alors pu enfin montrer tout ce dont ils sont capables.
A partir de 2005, le nombre des leonbergs licenciés dans la discipline est resté constant, une poignée d'irréductibles qui ne dépassaient pas la vingtaine et se rassemblaient dans quatre ou cinq clubs tout au plus.
Nous n'étions que 10 en 2006, puis 12 en 2007,19 en 2008 et 16 en 2009.
En 2007, Tweeny du Domaine de Jerrie Black à Lionnel Metivier est la première à obtenir le Brevet Mer et, en 2009, elle remporte le titre de Championne de France de sauvetage aquatique. Une prestation éblouissante qui a définitivement fait reconnaître le Leonberg.
Depuis le nombre des licenciés a bien augmenté, 24 en 2010, 32 en 2011.
On peut trouver désormais dans presque toute la France des clubs multi-races qui accueillent nos leonbergs.
C'est, pour les valeureux obstinés, qui ont ouvert la voie à la race dans cette discipline, un très grand sujet de satisfaction.
Il convient tout particulièrement de ne jamais oublier ce que le Leonberg doit à Tweeny qui a porté la race au sommet.

Dominique Felix.

 

Règlements Agenda
Résultats CUNSE
Palmarès Témoignages
Clubs Albums