• Imprimer

Le léo et l’activité

 

 

Le chien de léonberg, bien que de type molossoïde est certes un chien massif et puissant. Cependant cela ne signifie pas pour autant chien lourd et lymphatique.

Ce chien adore son maitre et faire plaisir.

Eduquer son chien s’est s’occuper de lui, c’est être à son écoute, c’est lui montrer qu’on l’aime, que l’on a confiance en lui. Au fil du temps vous allez ensemble tisser des liens indestructibles et fusionnels basés sur l’attachement et le respect.

Grâce à cela vous participerez à l’épanouissement harmonieux de votre complice, tant sur le plan morphologique que mental.

Généreux dans son affect, le léonberg l’est tout autant dans le travail. Il se donne à 150% et a le désir de bien faire.

C’est par contre un chien tardif qui a besoin de temps pour arriver à supporter la charge de concentration et la part émotionnel qu’exige la compétition. De fait il est sous utilisé car il faut compter au minimum 3 années de travail pour avoir un chien en niveau intermédiaire.

Il est certains que son gabarit n’en fait pas un chien pour toutes les disciplines. Par contre il sera à l’aise dans les disciplines telles que :

Sauvetage à l’eau français, sauvetage à l’eau international (FCI), le pistage, la recherche utilitaire, le cavage, l’attelage, l’avalanche, le men training.

En clair toutes les disciplines où priment endurance, pugnacité et esprit d’initiative.

Oui le léonberg est un chien intelligent et têtu ; c’est bien la le problème de son éducateur. Si certains aiment à répéter à l’infini un exercice, le léo s’ennuie de trop de répétitions et vous le fait savoir aussitôt. Et oui, c’est un intellectuel, assez indépendant d’ailleurs. Il a besoin d’évoluer en toute confiance, un conducteur trop présent ne lui convient pas. Il est du genre : travail en cours, ne pas déranger.

C’est donc un chien qui a besoin de phases d’apprentissage suivies de piqures de rappel de temps en temps. On peut le laisser non pratiquer pendant un temps, il rependra au même niveau  avec un appétit féroce et un plaisir renouvelé, fier de montrer son savoir faire.

Son apprentissage sera adapté à son mental, le piège étant son format. En effet très vite  grand physiquement,on a tendance a oublier son âge et à le traiter comme un adulte. Oui un  léo de 12 mois n’est encore qu’un enfant, et même à 18 mois ce n’est encore qu’un adolescent fragile.

Il faut également se rappeler que sa croissance rapide est source de fragilité juvénile et qu’elle n’est terminée que vers 4 ans. Cependant il est admis qu’à partir de 18/24 mois on peut raisonnablement commencer à utiliser pleinement le potentiel physique de nos chiens. Il est évident qu’il nous faudra veiller à avoir une activité compatible avec la morphologie.

En résumé le léonberg est un chien qui aime l’activité physique, même s’il craint la chaleur, il aime apprendre, il aime que l’on s’occupe de lui, il a le sentiment du travail bien fait, il adore faire plaisir. Il faut juste être patient et à son écoute.