adhésion en ligne

adhésion en ligne


Le léonberg

Historique :

“A la fin des années trente et au début des années quarante du 19e siècle, Heinrich Essig, conseiller municipal à Leonberg près de Stuttgart croisa une chienne Terre-Neuve noir et blanc avec un mâle du nom de "Barry", chien St Bernard originaire de l'hospice du même nom. Plus tard un chien de montagne des Pyrénées enrichit ce croisement. Il en résulta de très grands chiens à poil blanc, en majorité à poil long. Le but recherché par Essig était de créer un chien à l'aspect léonin, le lion étant l'emblème héraldique de la ville de Leonberg. Les premiers chiens vraiment dignes de porter le nom de "Chiens de Leonberg" naquirent en 1846. Ils cumulaient les excellentes qualités des races dont ils descendaient. Peu de temps après, vu leur caractère de symbole, un bon nombre de ces chiens furent exportés de Leonberg et disséminés sur toute la terre. A la fin du 19e siècle, en Bade-Würtemberg, le Chien de Leonberg était de préférence utilisé comme chien de ferme ; ses qualités de chien de garde et de trait étaient très appréciées. Pendant les deux guerres mondiales et vu les pénuries des années d'après-guerre, le nombre des chiens d'élevage diminua de façon dramatique.
Aujourd'hui, le "Chien de Leonberg" est un excellent chien de famille qui répond parfaitement à toutes les exigences imposées par la vie moderne.”

Standard et point de non confirmation

I°) STANDARD FCI N° 145 / 20.09.2002 / FCHIEN DE LEONBERG

Traduction : Dr. J.-M Paschoud et Prof. R. Triquet
Origine : Allemagne
Date de publication du standard d'origine en vigueur : 04.01.1996
Utilisation : Chien de garde, d’accompagnement et de famille.
Classification F.C.I. : Groupe 2 Pinscher et Schnauzer - molossoïdes - Chiens de bouvier et de montagne suisses et autres races.
Section 2.2 : Molossoïdes, type de montagne.

Sans épreuve de travail.

 

ASPECT GENERAL :

Conformément à sa destinée utilitaire d’origine, le Chien de Leonberg est un grand chien puissant et bien musclé, mais qui reste élégant. Il se distingue par l’équilibre de ses proportions et par la maîtrise de son tempérament plein de vivacité. Les mâles sont tout spécialement imposants et forts.

PROPORTIONS IMPORTANTES :

La hauteur au garrot se rapporte à la longueur du tronc comme 9 à 10.
La hauteur de la poitrine correspond environ à 50% de la hauteur au garrot.

TÊTE :

Dans l’ensemble elle est plus haute que large et plutôt allongée que ramassée. Le rapport entre la longueur du chanfrein et celle du crâne est de 1:1. La peau est partout bien appliquée; pas de rides sur le front.

RÉGION CRÂNIENNE :

Crâne
Vu de face et de profil le crâne est modérément bombé, puissant pour bien correspondre au tronc et aux membres, mais pas lourd. Sa partie postérieure n’est pas sensiblement plus large qu’au niveau des yeux.

Stop
Stop nettement visible, mais modérément marqué.

RÉGION FACIALE

Truffe
Truffe toujours noire.

Défauts éliminatoires
Truffe marron.

Museau
Museau plutôt long, jamais s’amenuisant en pointe; chanfrein de largeur uniforme, jamais concave, plutôt légèrement voussée (nez busqué).

Lèvres
Lèvres bien appliquées, noires; commissure non éversée.

Défauts éliminatoires
Pigmentation nettement insuffisante des lèvres.

COMMENTAIRES

  • À privilégier : Le respect des proportions de tête (rapport crâne / chanfrein, …, largeur / longueur du crâne…).
  • À qualité égale : Toujours valoriser les têtes typées, expressives.
  • À pénaliser : Les crânes trop larges, trop étroits.
  • Les chanfreins trop courts, trop longs, pincés.
  • L’insuffisance de pigmentation (lèvres, truffe, …).

L’insuffisance ou l’absence de masque.

 Haut de page

adulte   Jeune

Mâle

Excellentes

Têtes,

Proportions

& Expressions

 Jeune    Adulte

Femelle

Excellentes

Têtes,

Proportions

& Expressions

 (cf commentaires dans la 2ème partie ci-dessous)

 

COMPORTEMENT / CARACTERE :

En tant que chien de famille, dans les conditions actuelles de vie et d’habitat, le Chien de Leonberg est un compagnon agréable qu’on peut emmener partout sans difficultés et qui se distingue par son amour prononcé pour les enfants. Il est ni craintif ni agressif. En tant que chien d’accompagnement, il est un compagnon agréable, docile et impavide dans toutes les situations de la vie pratique.

L’équilibre caractériel recherché s’exprime par :
 

  • son assurance et son sang-froid sans faille,
  • son tempérament moyen (aussi en ce qui concerne l’instinct de jeu),
  • sa disposition à l’obéissance,
  • sa capacité d’apprendre et sa mémoire,
  • et par son indifférence au bruit.

Défauts éliminatoires :
Chiens craintifs ou agressifs.

COMMENTAIRES :

Le LEONBERG est un « grand » chien qui doit allier « puissance » et « élégance ».
En conséquence, ces trois éléments devront être des axes prioritaires dans toute appréciation et présider à la conduite des élevages soucieux de maintenir les caractéristiques de la race. Devront donc être pénalisés, déclassés lors d’exposition voire même écartés de la reproduction tous chiens déviant manifestement de ces fondements.
Tout ce qui est « excessif » et qui nuit à l’harmonie de l’ensemble devra être sanctionné.
Soit des chiens trop lourds, trop légers (levrettés), trop près de terre ou trop hauts sur pattes.

 

 

II°) DEFAUTS ELIMINATOIRES :

  • Défauts anatomiques importants ( jarrets de vache prononcés, dos fortement voussé ( de carpe), dos fortement ensellé ( concave),
  • Pieds antérieurs fortement tournés vers l'extérieur, angulations absolument insuffisantes de l'épaule, du coude, du grasset et du jarret).
  • Truffe marron.
  • Pigmentation nettement insuffisante des lèvres.
  • Absence de dents ( à l'exception des M3), prognathisme supérieur ou inférieur, autres défauts de l'articulé.
  • Couleur des yeux autre que brun dans ses diverses nuances.
  • Entropion, ectropion.
  • Queue manifestement enroulée ou portée trop haut et enroulée.
  • Coussinets marron.
  • Poil frisé ou nettement bouclé.
  • Fausses couleurs : brun avec truffe et coussinets bruns, noir et feu, noir, sable argenté (sable très pâle d'une nuance gris-argent), couleur cerf.
  • Absence totale de masque noir.
  • Excès de blanc (le blanc des doigts remontant jusqu'au carpe ou au tarse, marque blanche au poitrail dépassant la surface d'une main, panachure blanche à d'autres endroits).
  • Chiens craintifs ou agressifs.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Haut de page

Formule dentaire

Le standard prévoit « … 42 dents saines… (on tolère l’absence des M3) »

Pour l’attribution des qualificatifs :

  • le manque d’1 seule PM1 ne permet plus l’attribution d’un Excellent en spéciale,régionale et nationale de race, et ne permet pas la sélection parmi les 4 meilleurs.
  • tout autre manque de dent également (non compris la M3) ne permet pas de dépasser le qualificatif T.B

A la demande du Comité, la S.C.C a validé la modification des points de non – confirmation.

A compter du 1er janvier 2006, ne pourra être confirmé le Léo présentant :

  • le manque de 2 dents (hormis la M3 et les PM1)
  • aucun manque de PM4 ne sera toléré

CARTE DENTAIRE

  • A demander à la présidente dés que le chien a 8 mois.
  • A indiquer :
  1. NOM DU CHIEN
  2. SEXE
  3. DATE DE NAISSANCE
  4. N° DE LOF
  5. N° DE TATOUAGE
  • Joindre 2,50 euros et une enveloppe timbrée avec l’adresse

  • La signature de 3 juges différents qui vérifient à chaque fois le tatouage valide cette carte, les dents manquantes sont cochées et la position des mâchoires est indiquée à chaque fois.
  • Son but est de prouver que le chien a toutes ses dents et qu’il ne soit pas pénalisé si un jour il en perd .
     

Mâchoires / dents

Mâchoires fortes avec un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’est-à-dire que la face postérieure des
incisives supérieures est en contact étroit avec la face antérieure des incisives, les dents étant implantées d’équerre par rapport aux mâchoires; 42 dents saines conformément à la formule dentaire (on tolère l’absence des M3). Un articulé en pince est admis; pas de rétrécissement de la mandibule au niveau des canines.

DENTURE D’UN CHIEN ADULTE                 DENTURE D’UN CHIEN ADULTE
VUE DE FACE                                         
VUE DE PROFIL

 

ARCADES DENTAIRES D’UN CHIEN ADULTE

 ARTICULÉ DENTAIRE D’UN CHIEN ADULTE

 Défauts éliminatoires :

Absence de dents (à l’exception des M3), prognathisme supérieur ou inférieur, autres défauts de l’articulé.

Haut de page

 

 

CONFIRMATION Formalités LOF

L'examen de confirmation a pour but de déterminer si la morphologie d'un chien est bien conforme au type de sa race,
lire la suite  

  • Inscription au LOF et pedigree définitif : passage de 21 à 23 €
  • Duplicata (certificat de naissance ou pedigree) : passage de 35 à 37 €
  • Inscription à titre initial et au titre de l’importation : passage de 55 à 60 €.

Haut de page

I°) DyspLasie 

  • Causes :

Définition :
C'est une anomalie de développement de la hanche qui mène éventuellement à la dégénérescence de celle-ci. La hanche normale se présente comme une boule et une cavité ressemblant à une attache de caravane. Lors de la dysplasie de la hanche, l'articulation est souvent peu profonde et la tête fémorale est petite et déformée. La dysplasie de la hanche est une maladie complexe dont les causes ne sont pas totalement éclaircies, bien que différents facteurs de risque aient été identifiés.

Caractère héréditaire :
On estime actuellement à 50 % les facteurs d'hérédité pouvant s'exprimer par l'apparition d'une dysplasie. Il semble néanmoins que les facteurs d'environnement influencent fortement son aggravation.

Croissance et gain de poids rapide et précoce :
Les chiens à croissance rapide sont beaucoup plus sensibles à cette pathologie que les autres .

Alimentation :
Elle joue un rôle prépondérant soit par un excès de minéraux, de vitamines, soit par un excès de calorie entraînant une surcharge pondérale et une sollicitation plus importante de l'articulation, d'où sa déformation.

Activité :
En permettant au chien une activité sportive trop importante pendant sa période de croissance, la sollicitation articulaire et osseuse exagérée peut favoriser une dysplasie coxale fémorale.

Musculature :
A l'inverse, une forte musculature du bassin peut compenser les faiblesses ligamentaires et masquer une dysplasie. En citant ces diverses causes prédisposantes, nous comprenons que l'excès peut nuire autant que l'insuffisance et qu'un régime soigneusement équilibré associé à une activité bien menée sera primordiale.

Prédispositions raciales :
De tous ces facteurs découle une sensibilité plus ou moins forte selon la race. Les races lourdes à croissance rapide payeront le plus lourd tribu à cette affection (léonberg, terre neuve, saint bernard, bull mastiff etc.). Les races légères et musclées seront moins atteintes (lévrier, berger belge, pointer )

  • Symptômes :

Ils varient beaucoup en fonction de l'âge du chien.
 

  • Moins de trois mois :

Il est très rare de voir des symptômes, mais le chiot fortement atteint peut paraître maladroit à cause de l'instabilité de la hanche.
 

  • De trois à six mois :

Cette instabilité s'aggrave et la démarche du chiot devient de plus en plus chaloupée, les premières douleurs surviennent, elles peuvent déjà être mises en évidences par l'hyper extension forcée.
 

  • De six mois à un an :

Les douleurs occasionnent des boiteries unilatérales ou bilatérales en en fonction de l'atteinte. Le chien montre un début d'ankylose et une réticence à l'effort, souvent le train arrière est amaigri et le bassin anguleux.
 

  • De un an à six, sept ans :

Les symptômes peuvent s'estomper, voire même disparaître, le chien, toujours en fonction du degré de dysplasie peut mener une vie tout à fait normale s'il n'y a pas d'excès d'activité.
 

  • Au dessus de sept ans :

Les signes d'arthrose sont apparus et le chien peut se remettre à boiter surtout après un effort. Il peut, si les lésions sont importantes, boiter en continu dans les dernières années de sa vie. Il restera néanmoins toujours capable de se lever, l'arthrose n'a jamais paralysé un chien !
 

  • Diagnostic :

Le seul critère objectif de la dysplasie coxale fémorale est la radiographie du bassin. Pour être interprétable, cette radiographie doit être pratiquée selon un processus bien défini : ce protocole nécessite l'anesthésie du chien, un positionnement bien particulier et une image radiologique parfaite. Sur une radio, on évalue la coaptation de la tête du fémur dans l'acétabulum (c'est à dire la façon dont elle s'emboîte dans la cavité).

Stade A :
aucun signe de dysplasie.

Stade B :
stade intermédiaire : mauvaise coaptation tête fémorale/acétabulum; angle Norbert Olson > 105°.

Stade C :
Dysplasie légère : mauvaise coaptation avec angle Norbert Olson > 100°.

Stade D :
Dysplasie moyenne : mauvaise coaptation avec signe d'arthrose.

Stade E :
Dysplasie grave : luxation ou subluxation de la tête fémorale avec arthrose.

  • Bassin normal :

- La tête du fémur est grande, ronde et s'adapte parfaitement dans la cavité.
- Le col du fémur est bien dessiné et ses contours sont lisses.
- Les rebords de la cavité sont lisses.
- L'acétabulum (cavité) est profond et couvre plus de 50 % de la tête du fémur.
- L'espace articulaire entre la boule et la cavité est égal dans toutes sa longueur, car elles s'imbriquent étroitement l'une dans l'autre.

  • Bassin légèrement dysplasique :

- La tête du fémur est relativement petite et aplatie : elle ne correspond pas à la cavité.
- Le col du fémur n'est pas clairement discernable de la tête.
- Les rebords de la cavité deviennent légèrement irréguliers (signe précoce de l'arthrose).
- L'acétabulum (cavité) est peu profond et couvre moins de 50 % de la tête du fémur.
- L'espace articulaire entre la boule et la cavité est large et inégal à cause de la mauvaise imbrication des deux élément (instabilité et sub-luxation).

  • Bassin arthrosique :

- La tête et le col du fémur sont très déformés et il est très difficile de distinguer l'un de l'autre. Les bords sont rugueux à cause de la déformation d'ostéopytes.
- Les rebords de l'acétabulum sont devenus irréguliers et apparaissent plus blanc sur une radiographie à cause de la formation d'os nouveau autour de l'articulation (ostéophytes).
- L'espace articulaire est devenu extrêmement irrégulier, car la tête du fémur et l'acétabulum ont perdu du cartilage. Une perte complète de cartilage s'accompagne de douleur.

Haut de page

Seuls les sujets classés A,B, ou C sont transmise à la SCC pour report au pedigree Seuls sont publiés et communiqués à la SCC les résultats des clichés adressés au Vétérinaire lecteur unique accompagnés du formulaire de demande de lecture mentionnant le protocole utilisé pour le relâchement des muscles et de l’ensemble des informations utiles : N° LOF, N° identification et nom complet du chien.

Conformément à la décision du comité, une information est apportée quant à la réalisation des radiographies sous anesthésie ou sédation myorelaxantes.

IMPORTANT !

  • Pensez à renseigner intégralement le formulaire !!
  • Sinon les clichés vous serons retournés sans lecture !
  • N’oubliez pas de joindre une enveloppe grand format affranchie et libellée à votre adresse pour le retour des clichés.
     

Identification génétique

L’identification ADN intéresse notre club de race, car nous intégrons Celle-ci dans la grille de cotation .L’identification génétique, permet l’accession en niveau 4. A travers l’ADN , un label de qualité est garanti,donnant une appartenance du chien à sa race ;l’identification ADN est un outil fiable et simple à utiliser qui permet à l’éleveur de montrer qu’il travaille consciencieusement .

Deux sortes de prélèvement existent :

  • par prise de sang
  • par prélèvement de cellules buccales

Il faut faire la demande à l’aide du formulaire d’ identification génétique à la présidente accompagnée d’un montant de 23 € et d’une enveloppe timbrée.

Haut de page

Niveaux des grilles de sélection et TAN

I°) Niveaux des grilles de sélection

  1. NIVEAU 1 : confirmation (mise à niveau automatique)
  2. NIVEAU 2 : confirmation + TAN+ un excellent dans une exposition Homologation des titres de champion de France et international
  3. NIVEAU 3 : NIVEAU 2+ un excellent (en nationale d’élevage, en Championnat,en spéciale ou en régionale en classe ouverte ou intermédiaire ou champion)+ Classement A ou B du dépistage radiographique de la dysplasie coxo-fémorale
  4. NIVEAU 4 : TAN+Identification génétique+un excellent ; ou soit : En nationale d’élevage, en Championnat+2 excellents ; ou soit : Dans une autre nationale d’élevage, en Championnat,en spéciale ou en régionale, en classe intermédiaire ouverte ou champion avec au minimum 2 juges différents .Classement A ou B du dépistage de la dysplasie.
  5. NIVEAU 5 = ELITE B (phénotype)
    Sujet confirmé ayant produit en 1ere GENERATION 4 descendants directs côtés au niveau 4(pour les mâles avec 2 lices / pour les lices en 2 portées) + identification génétique+ Classement A ou B du dépistage radiographique de la dysplasie coxo- fémorale.
  6. NIVEAU 6= ELITE A (phénotype et génotype)
    Sujet recommandé(niveau 4) ayant produit en 1ere génération 4 descendants directs côtés niveau 4 (pour les mâles avec 2 lices /pour les lices en deux portées) + Identification génétique+ Classement A ou B du dépistage radiographique de la dysplasie coxo-fémorale

II°) TAN

Le TEST D'aptitudes naturelles

Il consiste en un ensemble d’exercices simples exécutés par le chien âgé de 15 mois minimum et de 4 ans maximum. Il permet d’éradiquer de la reproduction des chiens agressifs et craintifs. Cet examen se déroule généralement la veille de l’exposition Régionale et de la Nationale d’Elevage, sur le même site.

Les épreuves du TAN se composent de deux épreuves :
 

  • la Sociabilité :

Deux personnes compétentes, du Comité du Club, s’assurent que le chien a les qualités de caractère reconnues pour la race : réaction à divers bruits insolites, réaction à l’approche, Réactions au fait d’être touché quelque soit l’endroit ,promenade dans la foule avec le maître, puis sans le maître. Cette épreuve est notée sur 14 .
 

  • Les Allures et l’Endurance :

Le chien et son maître(donc baskets obligés…), vont devoir effectuer quelques tours du parcours en courant au trot pendant que le juge et le vétérinaire observent les allures du chien. Avant le départ, le rythme cardiaque du chien aura été pris au stéthoscope par le vétérinaire et contrôler après l’effort pour diagnostiquer d’éventuels problèmes de santé. Cette épreuve est notée sur 6 ( 3 et 3 ) Le TAN est délivré aux léos ayant obtenus une note globale d’au moins 12/20. La réussite de cet examen permettra aux léos de parvenir au niveau 2 de la grille de sélection.



Toutefois, si le chien n’est pas encore confirmé avant les épreuves, l’inscription au niveau 2 ne sera validée et transmise à la SCC qu’une fois la confirmation obtenue avant le 4 ème anniversaire, date de l’examen. A défaut, le TAN deviendrait caduque.

En cas d’échec, la candidature peut être renouvelée une nouvelle fois avant l’âge de 4 ans. Ces épreuves sont indépendantes de l’exposition. Un chien peut être inscrit pour se présenter au TAN sans l’être pour l’exposition et vice versa. Les feuilles d’engagements sont dans le bulletin n° 140 ou sur le site Internet du Club, généralement sur la même feuille pour les expositions Régionales, sur une individuelle pour la Nationale. Les dispositions sanitaires habituelles sont applicables et le certificat de vaccination antirabique est exigible.

Haut de page

 Homologation des titres de champion de France et international

I°) CHAMPIONNAT INTERNATIONAL DE BEAUTE DE LA F.C.I

A. Chiens de races non soumises aux épreuves de travail. Pour recevoir le titre de Champion International de Beauté, ces chiens doivent répondre aux conditions suivantes :

a) avoir obtenu, dans trois pays différents, sous trois juges différents, quatre certificats d'aptitude au Championnat International de Beauté (CACIB), quel que soit le nombre de concurrents.

b) Entre le premier et le dernier CACIB, une période minimum de un an et un jour doit s’être écoulée. Cette période est à comprendre comme suit : par exemple, du 1er janvier 1996 au 1er janvier 1997.

Pour a) et b), des exceptions peuvent être accordées pour autant qu’elles aient été approuvées par le Comité Général de la FCI.

II°) Associations de Races organisant annuellement une Exposition Nationale d'élevage

(admettant deux Champions par an pour chaque sexe) :


Ces Expositions Nationales d'Elevage devront réunir un minimum de 50 sujets pour l'ensemble des races ou variétés dépendant du Club. Pour l'obtention du titre de Champion National de Conformité au Standard, le chien devra cumuler :
 

  1. Soit le C.A.C.S. de l'Exposition de Championnat, soit le C.A.C.S. de l'Exposition Nationale d'Elevage accompagné, pour les chiens des 1er et 2ème groupes, d'un test de caractère ou d'un brevet de travail obtenu en France et, pour les chiens de chasse, d'une récompense en travail (pour les 7ème et 8ème groupes, réussite à l'examen de qualités naturelles fixé par l'Association de race).
    Dans le cas où le même chien obtiendrait ces deux C.A.C.S. (et s'ils ne sont pas utilisés pour son homologation), la R.C.A.C.S. de la récompense obtenue en second serait transformée en C.A.C.S. sous réserve que le chien l'ayant obtenue remplisse les conditions exigées ci-dessus.
  2. Un C.A.C.S. dans une Exposition Internationale où est obligatoirement attribué le C.A.C.I.B.
  3. Un C.A.C.S. soit dans une Exposition Nationale toutes races, soit dans une Exposition à C.A.C.I.B. toutes races, soit dans l'une des Expositions "Spéciales" de race organisées par le Club de race (si cette dernière option est retenue, il appartient au Club d'en informer ses adhérents).
    Ces deux derniers C.A.C.S. devront être obtenus dans un délai maximum de deux ans après l'Exposition de
    Championnat ou la Nationale d'Elevage. Les C.A.C.S. obtenus avant le C.A.C.S. de Championnat ou de Nationale d’Elevage sont valables pour l’homologation du titre.
    Pour les chiens soumis à une épreuve de travail, le C.A.C.S. de l'Exposition de Championnat ou de  l'Exposition
    Nationale d'Elevage ne sera homologué que si, dans les deux ans qui suivent (au cas où il ne l'aurait pas obtenu précédemment) le chien obtient la récompense en travail exigée, sinon le C.A.C.S. sera attribué au chien ayant obtenu la R.C.A.C.S. sous réserve qu'il remplisse les conditions exigées ci-dessus.
    Les trois C.A.C.S. devront être obtenus sous trois juges différents.
     

 Haut de page

Réglementation

Accueil - Club - Le léonberg - Vie du club - Élevage et portées - Expositions - Espace santé - Les léos au travail - Formulaires - Archives
Notre boutique - Espace adhérents - Statut & réglement - Contact