Les léos au travail

AGILITY

C'est en 1988 que l'Agility a fait son apparition en France, où elle a connu une progression foudroyante, sous l'impulsion de quelques passionnés. lire la suite

ATTELAGE

L’attelage est une nouvelle discipline pour les chiens de plus de 50 cm au garrot
qui convient plus particulièrement aux chiens de montagne et aux bouviers. Elle
fait appel à leur force, leur calme et leur faculté à être à l’écoute de leur maître. lire la suite

 

LA RECHERCHE UTILITAIRE

Parmi toutes les disciplines reconnues par la Société Centrale Canine et pour lesquelles sont organisées des concours, il existe la Recherche Utilitaire, très peu connue des cynophiles.   lire la suite

NOS LEO AU TRAVAIL A L’EAU

C’est le 25 mai 2008, que TWEENIE du domaine de Jerry Black, à 6 ans, a définitivement marqué de ses quatre pattes le monde du travail à l’eau et celui de nos chers léonbergs.

En effet, elle est la première à remporter le brevet mer, lors du concours de Courseulles sur mer (14). Elle a obtenu 75/100 avec mention EXC ainsi que la 2e place de l’épreuve.

Performance de l’épreuve : brevet ouvert à tout chien licencié âgé de plus de 24 mois, accessible après l’obtention des 3 degrés de travail à l’eau avec mention TB minimum.

Chacun de ces degrés permettent de faire progresser le chien et son maître dans cette discipline.

L’épreuve du brevet mer se décompose en 3 parties :

1)de 45 minutes de nage en mer
2)de rapports : un plongeur saute du bateau et le chien le ramène en lui prenant le bras
3)apport d’une corde de 50 m de la rive au bateau

Un second exercice, tiré au sort : bouée du rivage.
Mais pour en arriver là le couple de sauveteurs à l’eau doit d’abord apprendre .

D’une façon classique, on achète le chien que l’on choisit dans une lignée de travail à l’eau qui n’existe pas encore, avec des chiens ayant des palmarès et des instincts.

Donc Lionel METIVIER achète une femelle léonberg et se demande pourquoi ne pas lancer cette discipline ?

TWEENIE fait partie des six races homologuées, Terre-neuve, landseer, léonbergs, golden retriever ou berger podhale.

Il se renseigne alors sur les clubs proches de son domicile et se lance dans l’éducation de sa chienne âgée de 2 mois et demi. Et parfois il est plus facile de dire que faire, la chienne n’a pas franchement goût pour l’eau, rare chez un léonberg, et préfère les longues siestes à la maison. Alors à 50cm du bord, Lionel joue avec sa chienne dans l’eau et progressivement pour plaire à son maître, elle commence à nager et à prendre goût et ramène le 1er manchon d’éducation.

Mais il fallait un plan d’eau et une équipe avec plongeur, pilote, bâteau , alors le maître se met à nager 40 min avec ses chiens qui le suivent tout en surveillant et motivant en même temps la troupe ( très difficile ) .

L’éducation d’un chien en travail à l’eau est progressif, il faut donc à Mr METIVIER suivre cette progression avec chacun de ses chiens.
La nage mise en place, il faut le travail au sol pour obéissance au quotidien, il faut donc envisager les autres épreuves.

Apprendre à un chien à aller chercher un manchon, puis un mannequin de 30kg.
Dans un club l’avantage est que le plongeur et le conducteur sont 2 personnes différentes, alors il faudra à Lionel de la patience pour fixer le chien à la rive, partir à 30 m à la nage, puis donner l’ordre . A cœur vaillant rien d’impossible !

La prise au bras est une autre histoire, le règlement de la CUNTE interdit à un plongeur de faire l’exercice lors d’un concours avec son propre chien, même conduit par une autre personne.

Donc TWEENIE apprend à prendre le bras dans sa gueule : la main ou le poignet et revient avec le tout sur une distance de 30 à 50 m.

La demoiselle léo … est pleine de bonne volonté léonberg au travail et progresse sans faille.
Le temps est une notion importante, vous devez progresser dans la difficulté lorsque les bases sont acquises : jour après jour les fondamentaux deviennent reflèxes et le chien apprend et se programme.

Mais selon un juge bien connu dans le monde de l’agility : “ce sont des chiens et non des ordinateurs “
Lionel et sa meute continuent l’entraînement, validant les acquis par de nombreux concours d’où ils reviennent très souvent avec des coupes, des sacs de croquettes, bref de très bons résultats.

Depuis quelques mois sa nièce lui donne coup de main et l’investissement d’un zodiac s’avère très rentable. Les amitiés se font sur les concours ou lors d’entraînement avec d’autres clubs, la réputation de l’homme aux quatre chiens n’est plus à faire dans toute la France on parle de lui et d’eux : l’homme qui rafle tout devient une référence dans le monde du travail à l’eau.
Même les anciens champions lui tirent leurs châpeaux.

La préparation du brevet mer et des sélectifs oblige à l’apprentissage de nouvelles épreuves, de nouveaux règlements, un chien peut toujours progresser.
Le tirage au sort devient une règle, il faut tout apprendre dans toutes les épreuves.

Diriger un chien à distance, lorsqu’il nage à droite, à gauche, difficile mais pas impossible. Toujours le motiver, le récompenser, le faire travailler et toujours rester dans le jeu si important pour ne pas lui faire perdre sa motivation de bien faire plaisir au maître. Alors toutes nos félicitations à ce magnifique couple.
Merci Lionel pour la race du LEONBERG.

Si le cœur vous en dit et si une épreuve se déroule près de chez vous prenez le temps d’y faire un saut, allez vous rendre compte par vous-même.
Nous n’oublierons jamais ces noms TWEENIE et LIONEL, le premier couple léonberg et conducteur diplômé du brevet mer .Un peu comme en montagne, la voie est ouverte les amis suivent là.

travail à l'eau

Depuis 1992, le Léonberg est reconnu comme race pouvant participer aux épreuves de sauvetage aquatique au même titre que les Terre-Neuves, Landseers, Retrievers et les Bergers Polonais de Podhale.
Le Léonberg possède une réelle aptitude au travail à l’eau. Sa morphologie, ses pattes palmées, son attirance pour l’élément liquide, sa faculté d’appréhension et son instinct en font un excellent chien de travail.

Cette discipline correspond au travail d’un couple indissociable maître/chien, souvent le fruit de plusieurs mois, voire plusieurs années d’entrainement en club pratiqué régulièrement. Les exercices doivent être progressifs pour ne pas lasser le chien et doivent toujours être appréhendés sous forme de jeux. Le maître lui, doit faire preuve de patience et de persévérance, les chiens n’apprenant pas tous à la même vitesse.


Les séances d’entrainement se déroulent en plusieurs phases, le travail au sol, l’endurance à la nage et l’apprentissage des différents exercices de sauvetage.

Le travail au sol

Tout entrainement débute par environ 30 mn d’éducation, apprentissage aux ordres simples «pas bougé seul ou en groupe, assis, couché, halte, marche au pied…. » puis par des exercices servant au travail à l’eau « saute, à droite, à gauche, demi-tour, en avant…. »

 


L’endurance

La nage d’endurance permet au chien de perfectionner sa technique et d’améliorer sa condition physique, il acquiert ainsi musculation, souffle et résistance. Selon les épreuves qu’il doit passer, il doit couvrir une distance de 200 à 500m. en suivant un bateau.

  


Apprentissage des différents exercices de sauvetage

Première mise à l’eau

La 1ere séance débute par une « mise à l’eau » tranquille du chien, pas d’exercices mais des jeux, rapports de bâtons, suivi d’un autre chien plus aguerrit….
Le moniteur reste à coté des « nouveaux » pour aider le chien qui paniquerait….
La 2eme étape consiste à faire monter le chien sur le bateau, pour certains il faut ruser, utilisation de gâteaux, jouets lancés dans le bateau ou maître montant à bord.
Le bruit du moteur, même au ralenti, la couleur du bateau, sa « non stabilité »…font souvent peur au chien….

 

Puis vient l’apprentissage du saut et la prise de corde….une fois cela acquis, le chien peut commencer à s’initier aux exercices de sauvetage.

 
Quelques exemples d’exercices

  • Rapport d’un nageur en difficulté ou inanimé

Un plongeur tombe à l'eau, il simule alors l'affolement et fait de grands gestes dans l'eau, sur ordre du conducteur le chien doit partir aussitôt, nager vers le plongeur, le prendre dans la gueule (par le bras ou le poignet) et le ramener vers son conducteur.
Selon l’exercice, le chien peut sauter du canot et ramener le plongeur au bateau.

 

  • Rapport d'un canot en difficulté

Le chien doit aller vers le bateau en difficulté, saisir la corde lancée par le passager et remorquer le bateau jusqu’au rivage.
Un autre exercice consiste à faire partir le chien de la rive avec la corde dans la gueule pour l’amener au bateau puis le remorquer.

  

 

  • Apport d’une bouée à un nageur en difficulté et le remorquer jusqu’à la plage

Toutes ces activités, hormis le fait de promouvoir le travail à l’eau pour nos Léos, nous permettent de renforcer les liens qui nous unissent à eux.
Difficile dans ses conditions de rater une séance d’entrainement lorsqu’on voit le plaisir que nos chiens prennent à exécuter les ordres donnés, et le nôtre à pratiquer cette activité ludique.


Pour des renseignements complémentaires sur le travail à l’eau, règlement, épreuves, passage de degrés, vous pouvez consulter le site de la CUNTE (Commission d'Utilisation Nationale pour le Travail à l'Eau)
www.cunte.fr/


Nathalie Pointout avec Chiara du Domaine de la ponctuation

Le Club Terre Neuve 55, affilié à la FNMCSA et aux Secouristes Français Croix Blanche, ouvre  ses portes depuis peu à d'autres races que le TN ou le Landseer : le Leonberg est donc le bienvenue pour le travail à l'eau en loisir ou en opérationnel.
Pour plus d'informations sur nos spécialités (sauvetage, secourisme canin ...) : www.terre-neuve-55.fr
Le Président :
P. BOUDOT
terreneuve55@orange.fr


pistage

Déjà titulaire du SCAU (CERTIFICAT DE SOCIABILITÉ ET D'APTITUDE À L'UTILISATION), U'Patchouli des Hautes Pierres de Sapaudia se spécialise actuellement dans la recherche utilitaire. Son nez et surtout son aptitude naturelle à rechercher une personne par son odeur et à en suivre sa piste jusqu'à la découverte de la personne étonne son entraîneur, un pompier maître-chien en PACA.

Cette discipline peu connue, exige un gros investissement en temps du maître du chien. En effet si un entraînement de ring prend environ 30 minutes, celui en recherche utilitaire dure plusieurs heures à chaque fois mais demande surtout une grande symbiose et beaucoup de complicité entre le maître et son chien.



Quel bonheur de travailler avec son léo en pleine nature, et de se dire, que peut-être un jour il pourrait retrouver une personne en difficulté (malheureusement, il ne faut pas se leurrer, les forces de gendarmerie et de police ont leurs propres équipes cynophiles de recherche utilitaire, et on est des amateurs à côté d'eux ! ... )



obéissance


Chien de protection

 


 

LE CHIEN MEDIATEUR

Le chien médiateur a quant a lui, bénéficié d'une formation spécifique, visant à rendre ses interventions plus ciblées. Le chien médiateur est l'auxiliaire d'un professionnel et son action s'inscrit dans un programme thérapeutique précis que ce soit dans le domaine médical ou social. Afin d'aborder certaines pathologies, le chien est un animal de choix eu égard à son immense potentiel d'adaptation et  à sa grande sociabilité. Naturellement il facilite l'interaction avec les patients, il propose des actions et se laisse caresser aisément.

 


Comme c'est un familier proche, on peut l'utiliser facilement et il entre dans les structures d'accueil et de soins sans que cela nécessite une organisation particulière. Collaborateur remarquable des soignants, il est très attrayant et stimule vivement les patients. Un chien dans un hôpital c'est un peu de nature dans un milieu aseptisé. Le chien médiateur va faciliter les relations sociales, apporter la confiance. Sa nature joueuse apporte du plaisir chez les personnes en manque de confiance et repliées sur elles mêmes. Son attitude neutre et non jugeante facilite la communication et supprime le sentiment d'échec.
Le chien médiateur est un auxiliaire très précieux , a un rôle dans une démarche thérapeutique précise . Le Léonberg peut faire un excellent chien médiateur par son adaptabilité,sa placidité et son comportement sans faille.

Guillaume BREZNER , Educateur canin,propriétaire de CANNELLE DES NEUF GRAINS D’OR (chien médiateur)

Haut de page

adhésion en ligne

 

Adhérer en ligne

adhésion en ligne

 

Inscription en ligne

adhésion en ligne

 

espace adhérents
en ligne

 

Liens des CLubs étrangers

ALLEMAGNE

  


AUTRICHE

 

BELGIQUE

 

DANEMARK

 

ESPAGNE

 

FINLANDE

 

ITALIE


NORVEGE

 

PAYS BAS

 

REPUBLIQUE TCHEQUE




ROYAUME UNI


SUEDE



SUISSE


 

 



Accueil - Club - Le léonberg - Vie du club - Élevage et portées - Expositions - Espace santé - Les léos au travail - Formulaires - Archives
Notre boutique - Espace adhérents - Statut & réglement - Contact