• Imprimer

“A la fin des années trente et au début des années quarante du 19e siècle, Heinrich Essig, conseiller municipal à Leonberg près de Stuttgart croisa une chienne Terre-Neuve noir et blanc avec un mâle du nom de "Barry", chien St Bernard originaire de l'hospice du même nom. Plus tard un chien de montagne des Pyrénées enrichit ce croisement. Il en résulta de très grands chiens à poil blanc, en majorité à poil long. Le but recherché par Essig était de créer un chien à l'aspect léonin, le lion étant l'emblème héraldique de la ville de Leonberg. Les premiers chiens vraiment dignes de porter le nom de "Chiens de Leonberg" naquirent en 1846. Ils cumulaient les excellentes qualités des races dont ils descendaient. Peu de temps après, vu leur caractère de symbole, un bon nombre de ces chiens furent exportés de Leonberg et disséminés sur toute la terre. A la fin du 19e siècle, en Bade-Würtemberg, le Chien de Leonberg était de préférence utilisé comme chien de ferme ; ses qualités de chien de garde et de trait étaient très appréciées. Pendant les deux guerres mondiales et vu les pénuries des années d'après-guerre, le nombre des chiens d'élevage diminua de façon dramatique.
Aujourd'hui, le "Chien de Leonberg" est un excellent chien de famille qui répond parfaitement à toutes les exigences imposées par la vie moderne.”

alt        alt

alt  

    alt     alt