• Imprimer

Standard et points de non confirmation

I°) STANDARD FCI N° 145 / 20.09.2002 / FCHIEN DE LEONBERG

Traduction : Dr. J.-M Paschoud et Prof. R. Triquet
Origine : Allemagne
Date de publication du standard d'origine en vigueur : 04.01.1996
Utilisation : Chien de garde, d’accompagnement et de famille.
Classification F.C.I. : Groupe 2 Pinscher et Schnauzer - molossoïdes - Chiens de bouvier et de montagne suisses et autres races.
Section 2.2 : Molossoïdes, type de montagne.

Sans épreuve de travail.

Aspect Général

Conformément à sa destinée utilitaire d’origine, le Chien de Leonberg est un grand chien puissant et bien musclé, mais qui reste élégant. Il se distingue par l’équilibre de ses proportions et par la maîtrise de son tempérament plein de vivacité. Les mâles sont tout spécialement imposants et forts.

Proportions importantes

La hauteur au garrot se rapporte à la longueur du tronc comme 9 à 10.
La hauteur de la poitrine correspond environ à 50% de la hauteur au garrot.

Tête

Dans l’ensemble elle est plus haute que large et plutôt allongée que ramassée. Le rapport entre la longueur du chanfrein et celle du crâne est de 1:1. La peau est partout bien appliquée; pas de rides sur le front.

Région crânienne

Dans l’ensemble elle est plus haute que large et plutôt allongée que ramassée. Le rapport entre la longueur du chanfrein et celle du crâne est de 1:1. La peau est partout bien appliquée; pas de rides sur le front.

Région faciale

Truffe
Truffe toujours noire.

Défauts éliminatoires
Truffe marron.

Museau
Museau plutôt long, jamais s’amenuisant en pointe; chanfrein de largeur uniforme, jamais concave, plutôt légèrement voussée (nez busqué).

Lèvres
Lèvres bien appliquées, noires; commissure non éversée.

Défauts éliminatoires
Pigmentation nettement insuffisante des lèvres.

Commentaires

À privilégier :

Le respect des proportions de tête (rapport crâne / chanfrein, …, largeur / longueur du crâne…).
À qualité égale : Toujours valoriser les têtes typées, expressives.

À pénaliser :

Les crânes trop larges, trop étroits.
Les chanfreins trop courts, trop longs, pincés.
L’insuffisance de pigmentation (lèvres, truffe, …).
L'insuffisance ou l'absence de masque

Comportement / caractère

En tant que chien de famille, dans les conditions actuelles de vie et d’habitat, le Chien de Leonberg est un compagnon agréable qu’on peut emmener partout sans difficultés et qui se distingue par son amour prononcé pour les enfants. Il est ni craintif ni agressif. En tant que chien d’accompagnement, il est un compagnon agréable, docile et impavide dans toutes les situations de la vie pratique.

L’équilibre caractériel recherché s’exprime par :

  • son assurance et son sang-froid sans faille,
  • son tempérament moyen (aussi en ce qui concerne l’instinct de jeu),
  • sa disposition à l’obéissance,
  • sa capacité d’apprendre et sa mémoire,
  • et par son indifférence au bruit.

Défauts éliminatoires :
Chiens craintifs ou agressifs.

Commentaires

Le LEONBERG est un « grand » chien qui doit allier « puissance » et « élégance ».
En conséquence, ces trois éléments devront être des axes prioritaires dans toute appréciation et présider à la conduite des élevages soucieux de maintenir les caractéristiques de la race. Devront donc être pénalisés, déclassés lors d’exposition voire même écartés de la reproduction tous chiens déviant manifestement de ces fondements.
Tout ce qui est « excessif » et qui nuit à l’harmonie de l’ensemble devra être sanctionné.
Soit des chiens trop lourds, trop légers (levrettés), trop près de terre ou trop hauts sur pattes.

II°) DEFAUTS ELIMINATOIRES :

  • Défauts anatomiques importants (jarrets de vache prononcés, dos fortement voussé (de carpe), dos fortement ensellé (concave),
  • Pieds antérieurs fortement tournés vers l'extérieur, angulations absolument insuffisantes de l'épaule, du coude, du grasset et du jarret.
  • Truffe marron.
  • Pigmentation nettement insuffisante des lèvres.
  • Absence de dents (à l'exception des M3), prognathisme supérieur ou inférieur, autres défauts de l'articulé.
  • Couleur des yeux autre que brun dans ses diverses nuances.
  • Entropion, ectropion.
  • Queue manifestement enroulée ou portée trop haut et enroulée.
  • Coussinets marron.
  • Poil frisé ou nettement bouclé.
  • Fausses couleurs : brun avec truffe et coussinets bruns, noir et feu, noir, sable argenté (sable très pâle d'une nuance gris-argent), couleur cerf.
  • Absence totale de masque noir.
  • Excès de blanc (le blanc des doigts remontant jusqu'au carpe ou au tarse, marque blanche au poitrail dépassant la surface d'une main, panachure blanche à d'autres endroits).
  • Chiens craintifs ou agressifs.

NB. Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal et complètement descendus dans le scrotum.